C’est quoi un conseiller du salarié ?

Dans les sociétés dépourvues d’instance représentative du personnel, le travailleur invité à l’entretien préliminaire du licenciement ou à une résiliation conventionnelle de contrat de travail est susceptible d’être assisté durant cette conversation par un conseiller du salarié. Voici ce qu’il faut savoir sur ce dernier.

Définition d’un conseiller du salarié

Un conseillé du salarié est un individu dont le but est d’assister les travailleurs durant les entretiens préalables au licenciement dans les sociétés qui n’ont pas d’institutions représentatives du personnel. Durant cet entretien, où il a été convoqué, il est capable de prendre la parole, de requérir des explications au chef d’entreprise sur les raisons et les conditions du licenciement. Il peut aussi compléter les allégations du travailleur. Cependant, il a seulement le droit de conseiller et d’assister ce dernier, il ne peut pas donc représenter le travailleur devant un tribunal.

Les rôles du conseiller du salarié

Le conseiller du salarié s’implique dans une tâche de conseil et d’assistance durant les entretiens préparatoires. Il a également l’opportunité d’aider le travailleur tout au long d’entretiens préalables à une résiliation conventionnelle.

Il peut représenter le salarié pendant cet entretien puisque la lettre de convocation est censée obligatoirement porter une mention sur la possibilité d’être représenté durant dudit entretien.

Son rôle est important dans les petites sociétés étant donné que celles-ci sont dépourvues d’IRP, ce qui est susceptible d’être désavantageux pour le travailleur en matière d’assistance.

Ce conseiller est couvert par le secret professionnel pour chaque question liée aux techniques et procédés de fabrication. Par ailleurs, il est tenu à la discrétion totale relative aux informations confidentielles ou définies en tant que telles par le dirigeant d’entreprise. Pour information, un conseiller du salarié n’exécute ses rôles que dans le ressort du secteur.

Le conseiller du salarié : payé ou non ?

Les conseillers du salarié ne sont pas payés. Ils sont des bénévoles qui ont à cœur de défendre les intérêts de travailleurs. Pour vous garantir qu’un individu est bel est bien conseiller du salarié, vous pouvez lui réclamer sa carte officielle attribuée par le ministère du travail. Effectivement, ils sont encadrés dans leurs missions.

Seule une allocation forfaitaire peut leur être octroyée à condition de réaliser un seuil de 4 interventions minimum dans l’année.

À titre d’information, les répertoires des conseillers du salarié peuvent se trouver au sein de l’inspection du travail. Il est en outre possible de contacter des organismes régionaux comme les DIRECCTE pour avoir ces listes.