Quelle est l’utilité de l’opposition dans une démocratie ?

À quoi sert vraiment l’opposition ? Une question qui dérange beaucoup de personnes, mais qui vaut la peine d’être étudiée de près. En effet, qu’on le veuille ou non, elle tient une place très importante dans la vie politique d’une nation et il est impossible d’envisager une démocratie sans opposition (si non, le mot démocratie perdrait tout son sens). Selon la théorie politique, tout régime démocratique implique l’existence de forces d’opposition. On a donc tout intérêt à se pencher sur la question de l’utilité de l’opposition dans la démocratie.

Un contre-pouvoir, pour quoi faire ?

Les résultats d’une élection démocratique affichent inévitablement des gagnants et des perdants. Les gagnants constituent ce que nous appelons la majorité. Les perdants ont deux options : soit ils s’écartent du milieu politique, soit ils se rangent du côté des opposants. Ces derniers ont un rôle important à jouer dans la vie de la nation, car ils œuvrent pour éviter que la « majorité » ne soit tentée de porter atteinte aux droits et libertés. C’est le principe du contre-pouvoir. Il ne s’agit pas de nier l’autorité des dirigeants mais de rappeler à chaque fois que cela est nécessaire, les limites qu’ils ne doivent pas franchir dans les prises de décisions, pour le bien de la nation.

La possibilité d’une alternance politique : une base de la démocratie

Une démocratie doit permettre l’existence du pluralisme politique. C’est le concept qui dit que les citoyens peuvent choisir leurs gouvernants. Le choix ne serait qu’une mise en scène si les électeurs ne peuvent pas se prononcer entre plusieurs possibilités lors des élections. La présence de l’opposition politique montre aux citoyens qu’ils disposent d’un recours s’ils sont mécontents. C’est la garantie que chaque citoyen sache « qu’il a le choix ». Par le moyen des parlementaires, ils peuvent exprimer leurs désaccords envers la politique en vigueur.

L’opposition offre la possibilité de renouveler le personnel politique

Une fois que la majorité perde le pouvoir, l’opposition donne une garantie qu’une nouvelle génération de politiciens est disponible et est opérationnelle de suite. Durant le temps que ces politiciens ont passé du côté de l’opposition, ils ont pu sûrement se préparer. Donc, une fois qu’ils trouvent des places, il y a moins de risques qu’ils ne puissent pas assumer les fonctions qui leur seront assignées. En quelque sorte, l’opposition est comme le banc des remplacements lors d’un match de foot, prêt à donner des hommes politiques bien préparés lorsque ceux au pouvoir achèvent leurs fonctions.