Résistance Iranienne : Mariam Rajavi une personne hors du commun

Femme politique Iranienne, Maryam Radjavi est un modèle pour de nombreuses femmes dans le monde. En effet, elle a su se forger une place dans une nation considérée comme patriarcale, l’Iran. Présidente du Conseil national de la résistance iranienne, elle incarne le symbole de la révolution et de la démocratie iranienne. Zoom sur Maryam Radjavi, une femme hors du commun !

Qui est Maryam Radjavi ?

De son vrai nom Maryam Ghajar Azdanlou, Maryam Radjavi est une femme politique Iranienne, chef de l’organisation d’opposition en Iran et présidente du conseil national de la résistance iranienne. Née à Téhéran en 1953, elle est issue d’une famille moyenne. Elle a étudié l’ingénierie en métallurgie à l’Université de technologie de Sharif. Dès son plus jeune âge, maryam rajavi a dû faire face à un régime d’oppression et de torture. Son frère, membre de l’organisation du Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) a été emprisonné. Quant à ses sœurs, elles ont été respectivement arrêtées et tuées par la police du Chah. Tous ces drames ont poussé Maryam à s’opposer au régime de l’époque. Elle entre dans l’OMPI, puis se présente à l’élection législative de 1980 à Téhéran. Malgré l’existence de fraude, elle a réussi à faire partie du gouvernement, avec plus de 1 million de voix. Depuis, elle ne cesse pas de mener des campagnes et des manifestations contre le régime en place.

C’est à partir de 1993 qu’elle va connaître son apogée. En effet, elle est élue présidente du Conseil National de la résistance iranienne. Elle en a profité pour dénoncer les violations des droits de l’homme en Iran, au niveau mondial. Pour connaître plus d’informations à ce sujet, veuillez visiter ce lien www.maryam-rajavi.com

Quels sont les idéaux de Maryam Radjavi ?

Dès son plus jeune âge, Maryam Radjavi a dû vivre dans un régime autoritaire, patriarcal et religieux. À cette époque, on imposait plus de restrictions que d’autorisations, surtout vis-à-vis des femmes. Ces dernières n’avaient presque aucun droit et ne pouvaient s’afficher telles qu’elles sont. Il y avait donc une forte discrimination, qui régnait au sein de la nation. De même, le peuple iranien vivait dans la misère, pour cause de mauvaise gouvernance.

Maryam Radjavi s’est alors rebellée contre ce régime. Elle propose l’instauration d’un nouveau régime, basé sur la démocratie et l’égalité. Dans ce sens, il n’y a plus de régime autoritaire, mais un régime pluraliste. L’État va également se séparer de la religion. Cela signifie que tout le monde est libre de suivre sa croyance ou sa propre religion, étant donné que l’État, lui-même, est laïc. Miryam Radjavi prône aussi l’égalité entre l’homme et la femme. Pour elle, la femme est un vecteur de développement. Elle doit donc être libre et se sentir libre.

Quelques mouvements dirigés par Maryam Radjavi

Depuis son accession au pouvoir, Maryam Radjavi n’a pas cessé de mener des mouvements visant à promouvoir la démocratie effective en Iran. Elle a notamment participé à la résolution de la crise iranienne. Elle propose alors la troisième voie : une perspective visant à résoudre cette crise, pacifiquement, sans une entrée en guerre. Elle a aussi lutté pour sortir l’OMPI des listes noires des pays occidentaux. En effet, ces derniers considéraient cette organisation, comme étant une organisation terroriste. Elle s’est alors battu pour changer cette conception, ce qui aboutira au retrait de l’OMPI de la liste du Royaume-Uni et d’autres pays de l’occident.

D’autres mouvements comme l’abolition peine de mort iran, le soutien des travailleurs Iraniens… ont été dirigées par Maryam Radjavi. Grace à son charisme et à ses actions, elle est considérée comme l’une des femmes les plus influentes dans le monde. Son nom est même souvent acclamé lors des manifestations du peuple iranien, qui ne cherche que la justice, la paix et une réelle égalité.